vendredi 6 octobre 2017

5 podcasts pour Halloween

Vous ne le savez peut-être pas mais j'adore les podcasts ! Je voulais vous en parler mais j'ai vu passer tellement d'articles à ce sujet que j'ai préféré attendre pour avoir une approche un peu originale... J'adore également Halloween, les films d'horreur et autres histoires qui font peur alors j'ai eu une idée : mélanger les deux ! Sortez le plaid et les écouteurs, c'est parti...


Inspiré de faits réels

Inspiré de faits réels est un podcast qui décrypte les films d'horreur « basés sur une histoire vraie », qui démêle le vrai du faux... Annabelle, Black Christmas, L'Exorciste, Split, La forêt d'Aokigahara (The Forest),... il y en a pour tous les goûts ! Plus récemment, et à l'occasion de la sortie de Ça, on a eu droit à un épisode sur Pennywise et John Wayne Gacy alias le clown tueur... Est-il à l'origine du personnage culte de Stephen King ? A découvrir...



Les Histoires Qui Font Peur

Haaaa, la nuit originale ! Le concept qui m'a fait découvrir et aimer les podcasts (merci Thomas Hercouët) ! Les histoires qui font peur est sans aucun doute une de mes séquences préférées de la nuit originale. A 23h ou à minuit, je me blottie sous la couette et j'écoute ces histoires terrifiantes... (en vrai, j'écoute surtout en replay parce que j'ai trop peur) Comme Mathias et Charles, Boulet et Axolot démystifie les légendes urbaines et autres histoires qui font peur et qu'on peut trouver sur Internet. Qu'est-ce qui est vrai ? Qu'est-ce qui est faux ? Vous verrez... Si vous aimez Patrick Baud (connu pour sa chaîne YouTube, Axolot), je vous invite aussi à écouter Exocet, émission de radio diffusée entre 2005 et 2008 où il parlait (entre autres) de paranormal.



C'est Cool ! C'est Quoi ? #6 - Les films d'horreur 

C'est Cool ! C'est Quoi ? est un podcast de RadioKawa qui invite des passionnés à parler de leurs passions... et c'est passionnant (vous suivez ?) ! Dans ce sixième numéro, il est question de films d'horreur. Premiers frissons, réflexions autour du genre, conseils,... c'est un plaisir à écouter et à réécouter ! Parmi les invités, il y a Jack Parker, pro de l'horreur ! Je vous invite d'ailleurs à découvrir son blog et ses chroniques de l'horreur.



Radioscopie de la peur - une histoire du film d'horreur 

Pourquoi aime-t-on les films d'horreur ? Quelle est la fonction du film d'horreur ? Le documentaire de France Culture tente de répondre à ces questions tout en rendant hommage au genre... et c'est plutôt intéressant !



Calls

On change totalement de registre avec Calls puisqu'il s'agit d'une fiction de Timothée Hochet ! Je vous conseille de l'écouter avec vos écouteurs.... Prenant, angoissant et génial, je ne vous en dis pas plus si ce n'est qu'on en redemande ! Et ça tombe bien car Canal + a décidé d'en faire une série qui devrait bientôt sortir. J'ai hâte !


Écoutez-vous des podcasts ? Quels sont vos préférés ?

vendredi 29 septembre 2017

Ce mois-ci, au cinéma, j'ai vu...

On se retrouve aujourd'hui avec une nouvelle rubrique que je souhaite mensuelle : des petites critiques des films que j'ai vus au cinéma ! C'est parti !

 .
Ça
 .

Pennywise est sans aucun doute une figure emblématique de la littérature et du cinéma d'horreur. Ce célèbre clown a traumatisé plus d'une génération ! Lorsque j'ai appris qu'une nouvelle version allait sortir, j'étais à la fois très excitée mais j'appréhendais aussi le résultat... J'avais adoré Tim Curry même si le téléfilm a pris un coup de vieux. Mon avis sur cette nouvelle adaptation ? J ai adoré ! Pennywise, interprété par Bill Skarsgård, est toujours aussi creepy (il l'est même davantage, selon moi... non mais vous avez vu ce sourire ?). Le film n'est pas forcément effrayant (dit celle qui, quelques jours après avoir vu le film, a rêvé de Pennywise) (difficile de se rendormir après ça) (je pensais ne pas avoir eu peur) mais il est vraiment malsain et malaisant par moments. A côté de ça, le film prend son temps pour développer les personnages (mention spéciale à Richie et à ses blagues et à l'actrice qui joue Beverly) ce qui les rend attachants et donne lieu à de jolies scènes au niveau esthétique (je pense notamment à la scène où les enfants se baignent). J'attends la suite des aventures du club des losers avec impatience (le chapitre deux est prévu pour le 6 septembre 2019 aux États-Unis).

 . .
Mother !
 .

Black Swan fait partie de mes films préférés et je suis fan de Jennifer Lawrence... impossible pour moi de rater ce film donc ! Alors, perle ou navet ? Je n'ai pas aimé même si certains crieront au génie. Le film peut s'interpréter de différentes façons, sous formes de métaphores (si tu as vu le film et que tu veux comprendre, c'est par ici). J'ai trouvé ça beaucoup trop long. Et personnellement je suis sortie du film énervée et crispée (ce qui, je crois, est voulu entre autres par le travail du son). Bref, je suis mitigée mais pour moi c'est plutôt non...

 .
Seven Sisters 
 .

2073. La terre est surpeuplée et la politique de l'enfant unique est instaurée. Nous allons suivre un grand-père qui, alors que sa fille est décédée, décide de garder en vie et d'élever des septuplées. Les sept sœurs vont partager une seule et même identité, chacune pouvant sortir un jour par semaine. Mais un jour, Lundi ne revient pas... Le contexte de surpopulation est plus un prétexte, une toile de fond qu'un point de départ pour une vraie réflexion. Si je ne m'attendais pas vraiment à ça (le film est pour moi un film d'action), j'ai passé un très on moment devant Seven Sisters et je recommande chaudement ce divertissement (attention quand même aux âmes sensibles) !

 .
Le Château de Verre 
 .

Le Château de Verre est une adaptation du roman autobiographique de Jeannette Walls (que je me suis empressée d'ajouter à ma PAL en sortant de la salle). J'avais vraiment adoré Captain Fantastic auquel Le Château de Verre est très souvent comparé mais les deux films sont différents même si le point de départ est le même : une enfance hors du commun, en marge de la société. Mais Le Château de Verre s'intéresse davantage aux relations familiales et surtout à la relation père-fille entre Jeannette et son père (relation très très très touchante !). Les acteurs (enfants et adultes) sont magnifiques. Le Château de Verre est un des plus beaux films et des plus puissants que j'ai vu. A la fois triste et feel-good, j'ai aimé suivre cette famille imparfaite qui ne ressemble à aucune autre et dans laquelle pourtant tout le monde se retrouve... J'ai aimé suivre ce père complexe, qu'on aime et qu'on déteste, et j'ai aimé suivre l'évolution de sa fille, sa résilience,... que d'émotions ! Ce film m'a bouleversée, c'est un gros coup de cœur pour moi et si vous aimez les films sur la vie et la famille, foncez !

J'espère que cette nouvelle rubrique vous plait ! N'hésitez pas à partager vos coups de cœur !

mardi 26 septembre 2017

Mon été en séries

On se retrouve aujourd'hui pour un petit bilan séries ! Et, spoiler : je ne suis qu'amour !


Friends From College

Friends From College est une série Netflix dont je n'attendais rien. Contrairement à l'avis général et même si je peux comprendre que la série ne plaise pas à tout le monde, je l'ai trouvée franchement pas mal ! C'est l'histoire d'une bande de potes qui se sont connus lors de leurs études, qui ont maintenant la quarantaine et qui se retrouvent... Jusqu'à quel point faut-il s'accrocher à son passé, à des relations qui ne mènent à rien ? C'est un peu la question de la série ! J'avais beaucoup aimé le film Cinq ans de réflexion et on retrouve dans la série l'ambiance douce-amère qui m'avait tant plu dans le film. J'ai trouvé les personnages plutôt réalistes et, même s'il faut un peu de temps, plutôt attachants. Certaines scènes sont vraiment drôles ! La série a été renouvelée pour une seconde saison.

The bold type

Décidément, après Big Little Lies et The Handmaid's Tale, cette année mes gros coups de cœur sont féminins ! Quelle bonne surprise ! La série, qui peut sembler à priori superficielle, aborde des sujets actuels, féministes, importants et sérieux (tout en gardant un ton léger) ! Elle est ancrée dans la réalité et ça fait tellement du bien de voir à l'écran des personnages dans lesquelles je me reconnais (et qui peuvent être des role models pour les plus jeunes puisque la série est diffusée sur la chaîne qui diffusait PLL). La série m'a également pas mal motivée, une vraie bonne dose d'empowerment ! C'est sans aucun doute une de mes séries préférées de 2017 (et de tous les temps) et j'espère qu'on pourra voir la suite des aventures de Kat, Sutton et Jane !

Atypical

Une série dont on entend pas beaucoup parler... et qui pourtant vaut le détour ! On y suit Sam, un adolescent autiste et passionné de pingouins qui va découvrir les relations amoureuses, et sa famille. Le sujet amène un peu de nouveauté sur nos écrans et c'est pour moi une bonne initiative de la part de Netflix d'autant plus qu'il est bien traité ! J'ai aimé le ton léger de la série malgré le thème du handicap ainsi que les personnages : Sam bien sûr mais aussi tous ceux qui gravitent autour de lui et que son autisme influence... Ils sont bien construits, touchants et attachants. Comme dans The Bold Type, il y a quelques scènes qui m'ont marquée, en bien. Et bonne nouvelle : la série a été renouvelée pour une seconde saison.

Avez-vous vu ces séries ? Quels sont vos derniers coups de cœur et séries du moment ?

vendredi 15 septembre 2017

18 livres pour le Pumpkin Autumn Challenge

Bonjour à tous !


Aujourd'hui, on se retrouve avec un challenge ! Si j'aime lire à la plage, il y a des livres que je garde spécialement pour l'automne... c'est le moment de les sortir de ma PAL !
Et pour m'y aider, je participe, cette année, au Pumpkin Autumn Challenge (du 1er septembre au 30 novembre) organisé par Guimause. J'ai pour ma part choisi les deux premiers menus :



MENU 1 : L’automne Frissonnant

Hurlons dans les bois (angoisse, horreur, thriller)

Dont go in the woods sign woods halloween halloween pictures happy halloween halloween images

Locke & Key de Joe Hill et Gabriel Rodriguez (6 tomes)
- La foire des ténèbres de Ray Bradbury
- Bird Box de Josh Malerman
- Carnaval de Ray Celestin
- Le maître des illusions de Donna Tartt
- L'Âme du mal de Maxime Chattam
- Misery de Stephen King
- Simetierre de Stephen King

La crypte des morts-vivants (zombie, monstre, créature et cas de possession)

In the wrong light anyone can look like a darkness.  - Richard Siken from “War of the Foxes”

- Docteur Sleep de Stephen King

MENU 2 : L’automne Douceur de vivre

Creepy, Spooky, Halloween (conte sombre et fantastique pour de tout petits frissons)


- L'Étrange Vie de Nobody Owens de Neil Gaiman
- Miss Peregrine et les Enfants particuliers, tome 3 - La Bibliothèque des âmes de Ransom Riggs
- L'arbre d'Halloween de Ray Bradbury

Fall in love (romance et autres sucreries)

Fall engagement pictures with blankets and coffee! Brett Birdsong Photography.

- Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

Je ne pense pas lire les 18 livres cités ci-dessus, mon but est de valider les deux menus et de frissonner de plaisir au maximum en piochant dans cette PAL selon mes envies ! N'hésitez pas à participer à ce chouette challenge et à échanger dans les commentaire sous cet article autour de vos lectures d'automne préférées :)

dimanche 25 juin 2017

Mon printemps en séries

On se retrouve aujourd'hui, après quelques mois d'absence, pour parler de mon sujet préféré : les séries. Voici donc mes dernières découvertes !

The Handmaid’s Tale (1 saison)

The Handmaid's Tale' showrunner explains the brutal ending of episode ...
Sans aucun doute une des séries les plus intenses que j'ai vues ! J'avais commencé le livre il y a quelques mois et impossible pour moi de le venir. La série, elle, est un énorme coup de cœur ! Il y a tant de scènes impossibles à oublier... Dans cette dystopie où le taux de natalité est extrêmement bas on suit une servante. Les femmes sont en effet ont en effet chacune un rôle : soit Épouse (elle domine la maison), soit Martha (elle entretient la maison) soit Servante dont le rôle est la reproduction. La sére est terrifiante de par son côté réaliste, malaisante, révoltante et c'est pour moi la meilleure série de 2017 !

The Keepers (1 saison)

The Keepers: le meurtre irrésolu d'une religieuse arrive sur Netflix

Si vous avez aimé Making a Murder, vous aimerez The Keepers. Dans les années 60, Soeur Catherine Cesnik est tuée et l'affaire est non résolulée. On suit, dans ce documentaire, les proches de Catherine qui mènent l'enquête... et ce qu'ils vont découvrir fait froid dans le dos ! C'est touchant, choquant, addictif. 

Dix pour cent (2 saisons)

... de la saison 2 de la série Dix pour Cent - agence Publicis Conseil

Enfin une série plus légère ! Et je crois bien que c'est la première fois que je parle de série française sur le blog. Dans cette série, on suit la vie professionnelle et personnelle d'agents d'acteurs. J'ai lancé sans attente particulière la première saison, et j'ai plutôt accroché à cette série que je trouve sympathique.

Downton Abbey (6 saisons)

GRAZING FOR GIRLS: Downton Abbey & 1912

Mieux vaut tard que jamais ! Je pense qu'il est inutile de résumer la série. C'est un énorme coup de cœur !

Crazy ex-girlfriend (2 saisons)

Love with a New Show Called "Crazy Ex Girlfriend" The Culture Mom

Mélange de série girly et de Galavant pour le côté WTF musical, je n'ai vu que la première saison en entier. C'est l'histoire d'une brillante mais malheureuse avocate qui va suivre Josh, son amour de jeunesse, à West Covina. Elle espère qu'ils vont retomber amoureux et trouver le bonheur. C'est délirant et malgré tout intelligent. 

Orange is the new black (saison 5) et Sense8 (saison 2)

Je ne dirai rien pour ne pas spoiler mais j'ai vraiment adoré les deux saisons. J'ai hâte de voir la suite d'Orange is the new black qui, je trouve, depuis deux saisons est parfaite et je suis choquée, hyperdéçue et en colère de l'annulation de Sense8 surtout avec une telle fin !


Moi quand je parle de Sense8...

Je pense que je n'ai rien oublié ! Sauf The Handmaid's Tale, les séries sont (en parties où intégralement) disponibles sur Netflix. N'hésitez pas à partager vos avis, à me conseiller,... 

lundi 3 avril 2017

13 Reasons Why : une série nécessaire

Le suicide est la troisième cause de mortalité chez les 10-19 ans selon l'OMS. C'est un sujet extrêmement délicat et c'est le thème principal de 13 Reasons Why, la série Netflix sortie vendredi.

Hannah Baker s'est suicidée. Clay, son ami, reçoit des cassettes enregistrées par la jeune fille avant qu'elle ne mette fin à ses jours. Elle y explique les raisons de son suicide.
13 Reasons Why c'est avant tout un livre de Jay Asher. Je l'ai lu il y a deux-trois ans. Il m'avait touchée mais je vous conseille plutôt la série. Le format permet une meilleure construction de l'histoire, les personnages et les relations entre eux sont aussi plusmieux développés. La série a quelques défauts mais peu importe : elle est à voir. Le suicide y est bien traité et l'histoire d'Hannah est réaliste. Les ados, sans être aussi malheureux qu'elle, pourront se reconnaître dans son mal-être profond

Ce n'est pas un scoop : l'adolescence n'est pas une période tendre. La série, en plus du suicide, décrit avec justesse, intelligence et sans tabou de nombreuses problématiques pas toujours assez prises au sérieux (harcèlement, agression sexuelle, slut shaming, dépression, rumeurs, indifférence,...) dont il est urgent de parler. Il faut savoir que l'équipe a fait appel à des psychologues pour l'écriture et le tournage d'où le côté réaliste de la série qui est bouleversant (à ce propos je vous conseille le petit "documentaire" 13 Reasons Why : Au-delà des raisons).

J'ai pu lire, dans certaines critiques, que les raisons qui ont poussé Hannah au suicide n'étaient pas valables. Lorsque je lis ce genre de réflexion, je me dis que c'est bien pour ça que cette série est nécessaire. On a tendance à minimiser la souffrance des ados et il est temps que ça s'arrête. Si les langues commencent doucement à se délier, combien d'ados se détruisent encore en silence ? Combien cachent leur souffrance au quotidien ? Le sujet est encore tabou. Je suis convaincue que la série peut sensibiliser un large public, qu'elle est un bon moyen de prévention. C'est le genre de séries qu'on devrait montrer dans les école, dont on devrait parler. J'espère qu'elle ouvrira les yeux à certains jeunes et à certains adultes. Le cas d'Hannah est certes une fiction mais elle illustre bien l'effet boule de neige... Certaines raisons, prises séparément, peuvent sembler anodines et sans importance mais l'accumulation fait mal et les conséquences peuvent être dramatiques... Pour moi, si la série ouvre au dialogue, elle est déjà utile. Elle peut être une porte d'entrée pour aborder la notion de consentement ou éduquer les jeunes aux médias. Peu d'adolescents et d'adultes savent comment réagir face au harcèlement scolaire mais des solutions existent et pour moi tout commence par le dialogue. L'éucation commence par le débat.


On ne peut pas être indifférent devant 13 Reasons Why. Pour ma part, je me sens triste et en colère même avec du recul. Je me suis sentie impuissante pour Hannah. Emotionnellement, la série est vraiment intense. Il y a des scènes très dures (j'ai eu du mal à ne pas détourner le regard) mais représentatives de ce que peut être la réalité. Si un jour ça devait arriver à quelqu'un de mon entourage, j'espère être capable de l'aider. En lui tendant la main et en la soutenant. En l'écoutant avec bienveillance. En ne minimisant pas ce qu'il vit. En cherchant des solutions, ensemble. Parce que la série est porteuse de ce genre de messages : on peut tous faire plus attention. On peut prendre soin les uns des autres et réfléchir deux fois plutôt qu'une à la portée de nos propres actions.
Comme le dit Clay : "Il faut que ça s'améliore. La manière dont on se traite les uns les autres et dont on veille les uns sur les autres. Il faut vraiment que ça s'améliore."

Il y a des films, des séries que j’aurais voulu voir quand j’étais ado. 13 Reasons Why en fait définitivement partie. J'espère qu'elle sera vue, montrée et débattue.

jeudi 9 mars 2017

2 séries coups de cœur : Sweet/Vicious et Big Little Lies

On se retrouve aujourd'hui (et ça fait un bail que je n'ai pas écrit) pour parler séries ! En effet, j'ai diminué ma consommation de séries (un peu) mais j'avais vraiment envie de partager avec vous deux séries plutôt récentes que j'apprécie énormément. C'est parti !

Sweet/Vicious 
Synopsis : Durant la journée, Jules est la parfaite étudiante américaine. Elle fait même partie d'une des confréries de son université. Mais cette dernière garde un lourd secret : elle a été victime d'un viol commis sur le campus. Bien décidée à faire payer le responsable et à empêcher que cela ne se reproduise, Jules décide de faire justice, elle-même, la nuit. Aidée par Ophelia, une étudiante en droit, hacker et dealer, elle part en quête de vengeance...

Pourquoi je l'aime d'amour ? MTV n'est, pour moi, pas synonyme de qualité, au contraire ! J'ai laissé mes aprioris de côté après avoir lu cet article d'anahaddict pour jeter un coup d'oeil à la série... et c'est un gros coup de cœur ! Mélange de drame, d'action et de comédie (oui oui !), cette série est d'utilité publique ! Pour citer Anaïs (vraiment, allez lire son article, elle en parle si bien !) : Sweet/Vicious fait de la pédagogie, et ça ne fait de mal à personne. Petit cours sur le consentement, sur le victim-blaming, sur la culture du viol etc… On est dans un cadre divertissant de la série télévisée, mais c’est mis à profit pour faire passer un message important. D’autant plus qu’on nous montre des situations de soutien, des couples où le respect et le consentement sont les mots d’ordre. Bref, on dénonce les comportements problématiques et dangereux en mettant aussi en avant les « bonnes pratiques ». Je vous conseille aussi le très bon article paru sur biiinge. La culture du viol et les notions qui y sont liées sont extrêmement bien traitées, la série est intelligente sans être lourde... bref, c'est une série (10 épisodes) à voir et à partager !


Big Little Lies 
Synopsis : Quand Madeline, Jane et Celeste se lient d'amitié par l'intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu'elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d'un tragique accident, survenu à la fête de l'école. Qui est mort ? Qui est responsable ? Et pour quelle raison ? Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l'univers de la petite ville de Monterey va être secoué de violents soubresauts.



Pourquoi je l'aime d'amour ? Avec son casting au top (Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Shailene Woodley,...), j'attendais cette série avec impatience. Il faut savoir que j'aime bien les drames, et les relations complexes dans les séries et avec Big Little Lies je ne suis pas déçue ! Mélange de Broadchurch et La gifle, on se rend très vite compte que les apparences sont trompeuses et on découvre petit à petit tensions et secrets. On se prend au jeu, en parallèle avec l'enquête policière, et on cherche la victime, le coupable, le mobile,... En plus de son casting et de son scénario, soulignons aussi la superbe photographie de la série. J'ai hâte de voir la suite de cette mini-série (7 épisodes) et j'espère que le dénouement sera à la hauteur !

C'est tout pour moi ! Et vous, quelles sont vos bonnes surprises culture du moment ?
Belle journée !