lundi 29 octobre 2018

Netflix & thrill : films et séries pour Halloween

Une tenue confortable (toi-même tu sais, c'est le moment d'enfiler de grosses chaussettes), une boisson chaude à la main, quelques collations réconfortantes et un plaid tout doux sont les ingrédients pour une soirée cocooning réussie. Mais que regarder ? Après vous avoir présenté quelques séries feel-good, il est temps de passer à un autre genre... Avec l’arrivée d’Halloween, le mois d’octobre est la période idéale pour se foutre la frousse ! Parlons des derniers films et séries vus sur Netflix...


Pour plus d'idées, je vous invite à découvrir deux articles écrits précédemment : Mes films d'horreur préférés et 12 films d'horreur récents pour Halloween. Vous y trouverez de nombreux films disponibles sur la plateforme tels que Pas un bruit, La cabane dans les bois, Shining, Don't Breathe, Insidious, Sinister ou, pour les plus froussards, Zombieland.

Films


Veronica
Inspiré de faits réels, le film a fait pas mal de bruit à sa sortie ! Et c'est Paco Plaza (à qui l’on doit les trois premiers Rec) qui raconte cette histoire de partie de ouija qui tourne mal... Si l'histoire est banale, elle est prenante et on a droit à quelques belles scènes d'angoisse !

Les mauvais esprits
Sorti le 5 octobre, c'est l'histoire d'Angela, de son frère et de leurs amis qui ont monté une escroquerie en se faisant passer pour des chasseurs de fantômes. Ils vont, bien sûr, vite être pris à leur propre jeu... Si l'histoire de Malevolent a tout pour plaire, elle n'est pas inoubliable. Il y a malgré tout quelques bonnes idées (#mannequinchallenge).

The Invitation
C'est l'histoire de Will qui est invité par son ex à des retrouvailles entre amis... A nouveau, le synopsis n'est pas des plus originaux mais l'ambiance huis-clos fonctionne plutôt bien.

Le bon apôtre
Ce film raconte l'histoire d'un homme qui part secourir sa sœur sur une île un peu particulière... J'avais envie de voir ce film pour Dan Stevens (Matthew Crawley !) et sa thématique (les sectes). Pour tout vous avouer, j'ai trouvé le film long et ennuyeux (bref sans intérêt)...

Séries


The Haunting of Hill House
Cette série de Mike Flanagan (Pas un bruit, Ne t'endors pas, Jessie,...) est sortie le 12 octobre et a connu, dès sa sortie, un succès retentissant. Très librement adaptée du roman éponyme de Shirley Jackson, même Stephen King a salué le génie de l'oeuvre ! Étonnant pour un genre qui peine à se renouveler... Et effectivement, je n'avais pas frissonné comme ça depuis belle lurette ! Avec son ambiance angoissante, The Haunting of Hill House m'a valu quelques cauchemars. Ici pas de jump scares à outrance mais une tension permanente et dérangeante avec la présence (au coin de l'écran) de fantômes plus inquiétants les uns que les autres. Cette histoire de maison hantée dresse le portrait d'une fratrie traumatisée par la mort de leur mère. C'est un mélange d'horreur et de drame, intelligent et émouvant en plus d'être bien flippant. Des indices sont cachés un peu partout et j'avoue que j'ai très envie de me lancer dans un second visionnage. Bref, je valide 

Les Nouvelles Aventures de Sabrina
J'avais tellement hâte que cette nouvelle adaptation de la série de comics Sabrina, l'apprentie sorcière sorte et c'est chose faite depuis ce 26 octobre ! Après quelques épisodes, je peux vous dire que je ne suis pas déçue. Comme on s'en doutait, le ton est plus sombre que celui de la sitcom des années 90/2000. On y retrouve donc Sabrina Spellman, mi-humaine mi-sorcière, à l'aube de son baptême pour devenir une vraie sorcière. Malheureusement, cela implique de laisser derrière elle sa vie de lycéenne, ses amis et son petit ami… On retrouve l'ambiance teenager de Riverdale (la série en profite pour aborder des thèmes comme le harcèlement scolaire et le féminisme mais, contrairement au reboot de Charmed, c'est une réussite !) en parallèle d'un monde magique et dark, ambiance satanique et coven.

Quel est votre programme pour le soir du 31 octobre ?
Pour ma part, ce sera Halloween et Hellfest au cinéma.

vendredi 26 octobre 2018

3 séries pour cocooner cet automne

C'est l'automne, la saison parfaite pour se blottir dans un plaid devant une série... Si vous n'êtes pas friands du genre horrifique, j'ai quelques suggestions pour vous. Au programme : petites villes, histoires d'amour (mais pas que), beaucoup de feel-good et de bons sentiments !

Hart of Dixie

Hart of Dixie c'est l'histoire d'une jeune médecin qui hérite d'un cabinet médical dans une petite ville des États-Unis, Bluebell (peuplée de personnages attachants). Je ne pensais pas que la série me plairait autant mais j'ai dévoré les quatre saisons et je vous la recommande chaudement !

Hart of Dixie

Gilmore Girls

C'est sans doute la série la plus connue de cette sélection mais que serait l'automne sans Rory,  Lorelai et les autres habitants de Stars Hollow ?

Gilmore Girls will forever be my favorite show!

Un soupçon de magie (The Good Witch)

Découverte cet automne, j'aime bien cette petite série où l'on suit Cassie Nightingale, gentille sorcière, et sa fille, Grace. Une série qui vous donnera probablement envie d'aller visiter la boutique « Bell, Book and Candle » et de loger à « Grey House ». Au casting on retrouve aussi James Denton alias Mike Delfino dans Desperate Housewives.

Preview + Sneak Peek - Good Witch: Secrets of Grey House

Si vous voulez plus de séries feel-good, je vous propose aussi de jeter un œil à Jane The Virgin, New Girl, Grace & Frankie et Younger. Elles me font moins penser à l'automne que celles que j'ai cité précédemment mais elles font tout autant de bien au moral ! Moins feel-good mais également parfaites pour l'automne, je vous conseille Stranger Things et Outlander. Et enfin, pour ceux qui aiment les séries historiques, je vous conseille la série britannique Downton Abbey (sachez d'ailleurs que le film sortira à l'automne 2019). Et vous, quelles séries regardez-vous ?

jeudi 20 septembre 2018

UPDATE LECTURE | 3 bandes dessinées pour le Pumpkin Autumn Challenge

On se retrouve aujourd'hui pour un update lecture ! Je vous ai parlé du Pumpkin Autumn Challenge dans mon dernier article et j'avais envie de partager avec vous mes dernières lectures 100% BD. Et si vous aimez les univers très sombres, vous allez vous régaler...

L'Homme gribouillé
Serge Lehman, Frederik Peeters


C'est l'histoire d'une vieille dame qui écrit des contes pour enfants terrifiants, d'une mère qui ne peut pas parler et desa fille qui ne peut pas s'en empêcher, d'un chat de mauvaise humeur, d'un collectionneur de merveilles avec six doigts à chaque main, d'un oiseau fossile géant, d'un faussaire hanté par les noms qu'il a créés et d'un secret vieux comme le monde.

J'ai beaucoup aimé cette histoires de famille ou plutôt de femmes.
Les histoires secondaires sont nombreuses, peut être un peu trop. Cela m'a parfois un peu perdue et selon moi certains arcs narratifs mériteraient d'être un peu approfondis. J'ai aussi trouvé la conclusion un peu brutale.
Néanmoins les dessins sont superbes, l'homme oiseau terrifiant et l'atmosphère m'a conquise !

Croquemitaines
Mathieu Salvia, Djet



Le croquemitaine voyage de nuit,
Dans toutes les caves, sous tous les lits,
Il traîne ses guêtres sans aucun bruit,
Prends garde à toi, passé minuit.

Aucune serrure ni aucun piège,
Ne peut stopper son grand manège,
Ca fait cent ans, ça fait mille ans,
Qu'il croque sans faim, petits et grands.

Que tu sois maigre ou bien potelé,
Seuls lui importent, en vérité,
Tes idées noires, tes idées folles,
Tes rêves morbides, dont il raffole.

Ni cris ni pleurs ne te sauveront,
Une fois le pied dans ta maison,
Oublie amis, proche et parents,
Quand sur ton lit, son ombre s'étend.


Croquemitaines raconte l'histoire d'Elliott, un petit garçon qui va être témoin du meurtre sanglant de ses parents. Pour échapper au tueur, Elliott va devoir, avec l'aide d'un croquemitaine et de son chien, courir pour sauver sa peau. Et c’est peut être le seul reproche que je ferai : la vitesse ! La narration est rapide et certains éléments sont à peine survolés alors qu'ils mériteraient d'être approfondis.
Ça n'a pas gâché mon plaisir, j'ai aimé cette série en deux tomes qui revisite le mythe du croquemitaine en mélangeant horreur et poésie. Outre l'univers graphique et les nombreuses références, j'ai surtout apprécié la double lecture aux airs de parcours initiatique que nous proposent Mathieu Salvia et Djet.
Si vous cherchez une BD qui joue sur les peurs d'enfants, qui vous fera à la fois frémir et réfléchir, je ne peux que vous conseiller de vous procurer ce dyptique.

Jolies ténèbres
Fabien Vehlmann, Kerascoët


Ne lisez pas ce qui suit si vous ne connaissez rien de l'histoire et que vous voulez garder l'effet de surprise...

Les apparences sont souvent trompeuses ! Jolies ténèbres, sous ses airs faussement innocents, naïfs et mignons, est un conte cruel. L'oeuvre utilise les codes de la BD enfantine mais les personnages tombent comme des mouches. Pour vous donner une idée, les morts sont aussi nombreuses que dans Game of Thrones et peut-être même tout aussi atroces et marquantes ! Le résultat est déroutant et dérangeant. Je ne conseillerais pas Jolies ténèbres à tout le monde (âmes sensibles s'abstenir !) mais si vous cherchez un livre avec une atmosphère qui vous marquera pour longtemps, foncez.

Et vous ?
Quel(s) livre(s) avez-vous déjà lu pour le challenge ?

dimanche 26 août 2018

Pumpkin Autumn Challenge : c'est reparti ! ☕️

Bonjour à tous !

Sortez les plaids et les bougies, préparez-vous un bon thé et installez-vous confortablement ! Je l'attendais avec impatience et la vidéo est sortie ce matin :



Mon challenge préféré est de retour ! C'est donc reparti pour le Pumpkin Autumn Challenge (du 1er septembre au 30 novembre) organisé par la délicieuse Guimause du Terrier de Guimause !
L'année passée, j'avais lu 8 livres et 10 comics/BD pour mon plus grand plaisir car c'est bien là le but de ce challenge : se faire plaisir et célébrer l'automne !
Cette année, un menu spécial magies et sorcières a été concocté et la passionnée de sorcières que je suis est plus que ravie ! Pour les détails, je vous laisse regarder la vidéo. Pour ma part, je pars sur un appétit de Goule !

Présentation (1)

Ma PAL initiale 

En effet, comme l'année passée, ma pile à lire risque fortement de changer au gré de mes envies ! Et comme ma PAL spéciale automne est énorme, j'ai ajouté des titres qui me font également de l’œil pour chaque catégorie...


Le cri de la Banshee : Nosfera2 (Joe Hill)
Le fantôme de l'opéra : Lockwood & Co (Jonathan Stroud)
Vous prendrez bien un verre de True Blood ? : Birdbox (Josh Malerman)

Ils me font également de l’œil : Misery (Stephen King), Ghost Story (Peter Straub), Faites vos jeux (Julia Richard), La cave (Natasha Preston), Black Coffee (Sophie Loubière), La Chambre de Naomi (Jonathan Aycliffe), Démences (Graham Masterton)


Trick or Treat ? : Le Carnaval aux Corbeaux (Anthelme Hauchecorne)
Pomme au four, tasse de thé et bougie : Hugo de la nuit (Bertrand Santini)
La feuille d'automne emporté par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant : Les sœurs Carmines (Ariel Holzl)

Ils me font également de l’œil : Un palais d'épines et de roses (Sarah J. Maas), Billy Brouillard, le don de trouble vue (Guillaume Bianco)


Witches Brew : Les Bannis et les Proscrits, tome 1 : Le Feu de la Sor'cière (James Clemens)
Cristaux, tarot et encens : Cristal qui songe (Theodore Sturgeon)
Balai Pattes ! : Un bûcher sous la neige (Susan Fletcher)

Ils me font également de l’œil : Fille d'Hécate (Cécile Guillot), Les filles de Salem - Comment nous avons condamné nos enfants (Thomas Gilbert), Soeurs sorcières (Jessica Spotswood), Nox (Eloise Tanghe), L'ange de mai (Julie Hearn), Shades of Magic (V. E. Schwab), Faims (Patrick Senecal)


Les métamorphoses : Les Métamorphoses (Ovide)
Clochette, grimoire et chandelle : Thomas le rimeur (Ellen Kushner)
Au détour de Brocéliande : Walden ou La Vie dans les bois (Henry David Thoreau)

Ils me font également de l’œil : Un éclat de givre (Estelle Faye), Le souffle de Midas (Alison Germain), Apostasie (Vincent Tassy), Comme un conte (Graham Joyce), Le songe d'Adam (Sébastien Peguin), Faërie (Raymond Elias Feist)

Si vous participez, n'hésitez pas à partager votre PAL ! Je vous souhaite un bon dimanche et un automne rythmé par de belles lectures qui, je l'espère, vous feront frissonner d'angoisse et de plaisir !

'*~❀ @Shannonleannee ❀~*'

mardi 19 juin 2018

Cinq leçons que Queer Eye m'a enseignées

Une fois n'est pas coutume, on se retrouve aujourd'hui pour parler de mon dernier coup de cœur !

Queer Eye, quésako ? Je ne connaissais pas du tout cette ancienne télé-réalité américaine des années 2000 avant que Netflix la relance ! Le concept est le suivant : cinq hommes homosexuels, avec chacun sa spécialité, aident un inconnu à reprendre sa vie en main en lui faisant un makeover complet ! En effet, le relooking ne concerne pas uniquement l'apparence. L'équipe va l'aider au niveau de son bien-être général, son hygiène de vie et c'est surtout, pour le candidat, un boost de confiance en lui et en son potentiel ! C'est feel-good, plein de bienveillance et de positivité !
La nouvelle équipe, les Fab Five, est composée de :

Here Are The "Queer Eye" Transformations That Were The Most Challenging

Karamo (culture et confiance en soi)
Jonathan (coiffure, hygiène et beauté)
Tan (mode)
Antoni (nourriture et nutrition)
Bobby (architecture, déco et design)
Pour le moment, 2 saisons de 8 épisodes chacune sont disponibles.

Et voici 5 leçons que j'en ai tirées :
#1 Prends soin de toi 
Nos emplois du temps sont bien chargés mais c'est essentiel de ne pas oublier de prendre soin de soi. Ça passe par prendre soin de son look mais aussi de son environnement et son alimentation. Ce que j'ai parfois tendance à négliger...
#2 Tout, ou presque, est une question de confiance en soi
Le vrai travail se fait à l'intérieur
La confiance est sexy. Savoir qui vous êtes est sexy. 
#3 C'est OK d'être vulnérable 
Il n'y a pas de honte à montrer ses émotions et c'est important de vivre les bonnes comme les mauvaises parce qu'elles sont toutes nécessaires. Ne cache pas tes larmes ! Accepte ta vulnérabilité, n'en aie pas pas honte ! Sans vulnérabilité pas de joie, de bonheur et de connexion aux autres. 
Il a besoin de comprendre qu'être vulnérable n'est pas un signe de faiblesse. C'est un signe de force. Cela montre que vous êtes en harmonie avec vous-même, ce qui est la chose la plus sexy pour les hommes ou les femmes.
#4 Partage 
Dans le même état d'esprit, les rencontres entre les candidats et la Dream Team montrent à quel point les rencontres peuvent nous changer, surtout celles qui nous tirent vers le haut. Choisis avec soin les personnes qui t'entourent. Si elles te font des compliments, accepte les et n'hésite pas à montrer des signes d'affection. Tu verras, ça fait du bien.

#5 Tu es formidable comme tu es
Sois fier de qui tu es, de ta personnalité. Il faut du courage pour être soi, pour se respecter, arrêter de se dénigrer et accepter de ne pas vivre dans le passé pour aller de l'avant. C'est un long travail d'apprendre à se connaitre, s'affirmer et s'aimer mais ça en vaut largement la peine ! Et il n'est jamais trop tard pour ça !

And when Jonathan said it is never too late.
Tu peux te réinventer et apprendre de nouvelles choses quand tu veux.

Bonus : c'est une autre image de la masculinité
Je pense que doucement mais sûrement, les mentalités évoluent concernant la masculinité. Les hommes de la dream team sont des role models positifs ! Solidarité masculine, vulnérabilité, tolérance, amour, humour, etc. sont les valeurs centrales de l'émission ! Il n'y a pas une façon d'être heureux, il faut trouver la sienne et la vivre pleinement !

samedi 6 janvier 2018

3 bonnes raisons de voir The Greatest Showman

Début 2017, j'ai vu La La Land au cinéma. J'en étais ressorti des étoiles (et des larmes, je l'avoue) plein les yeux et il était donc logique de commencer 2018 avec The Greatest Showman, le nouveau film musical qui propose d’entrer dans l’univers magique du cirque de Barnum... À noter que la musique est composée par Benj Pasek et Justin Paul qui ont contribué au succès de La La Land.
Fan de comédies musicales, j'attendais ce film depuis plusieurs mois ! Est-ce que je l'ai aimé ? OUI ! Et voici pourquoi...

Synopsis
L’histoire de Phineas Taylor Barnum, un visionnaire parti de rien pour créer un spectacle devenu un phénomène planétaire.
Pour son casting

Hugh Jackman (qui joue ici le personnage principal) n’a pas une voix exceptionnelle (déjà beaucoup critiquée à la sortie des Misérables de Tom Hooper), mais il interprète parfaitement ce personnage de show-businessman et ce dès la première séquence qui annonce la couleur : ce sera spectaculaire ! J'ai également beaucoup aimé la performance de Zendaya.

“Ladies and gents, this is the moment you’ve waited for”
The Greatest Showman avec Hugh Jackman. Au cinéma le 24 janvier 2018.
Découvrez-en plus.

Pour son aspect feel-good movie

“La forme d’art la plus noble est de rendre les gens heureux”. Cette phrase de Barnum résume bien les intentions du film... Je suis ressortie de la salle un grand sourire sur le visage et l'envie de danser dans la rue.
La petite morale sur l’acceptation et la célébration de la différence est agréable et la chanson This Is Me est une chansons d'empowerment puissante !

Qui est-ce ?
Zac Efron aux côtés de Zendaya dans The Greatest Showman. Au cinéma le 24 janvier 2018.
Découvrez-en plus.

Pour ses chansons et ses scènes de danse

C'est la raison pour laquelle je vous recommande de voir ce film ! J'aime le show, le chant, la danse et je n'ai pas été déçue ! Les chansons sont bonnes, j'ai plusieurs fois écouté la BO et je ne m'en lasse pas. Les acrobaties sont également très belles (la scène entre Zac Efron et Zendaya est magnifique) et globalement j'ai beaucoup aimé la mise en scène (j'ai beaucoup aimé, par exemple, A Million Dreams avec ses jolis idées et jeux de lumière).

“I’m not scared to be seen. I make no apologies, this is me.”
“This is Me" nominé au Golden Globe pour la meilleure chanson originale. Au cinéma le 24 janvier 2018.
Découvrez-en plus.

Sur le fond, The Greatest Showman n'est certainement pas le film de l'année (si vous cherchez un film biographique, passez votre chemin) mais sur la forme, c'est un grand show divertissant, magique et entraînant qui va, sans aucun doute, ravir les amateurs du genre !